Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Exp√©riences v√©cues

Infos, conseils
  Coming-out
  R√©flexions, Conseils
  Homoparentalit√©
  Sant√© et pr√©vention
  D√©pression, suicide

News
  G√©n√©ral
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Cin√©, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers


par N.S. le 28 Mai 2016 dans Infos, conseils / Réflexions, Conseils
68 commentaires



Pour lire cet article, il est conseillé d'avoir d'abord lu [url="https://trolldejardin.wordpress.com/2016/01/12/quest-ce-que-le-genre/"]celui-ci[/url], sur ce qu'est et n'est pas l'identité de genre.

Cette liste de genres n'est pas exhaustive, et ne comprend que les identités de genre occidentales, donc il ne faut pas généraliser ça aux pays non-occidentaux. En outre, ce sont des étiquettes donc les gens ne collent pas forcément à 500% à leur définition, mais s'y reconnaissent en général au moins à peu près et peuvent changer d'étiquette.

1 ) Le genre femme et le genre homme. Ce sont les deux genres qu'on assigne aux enfants, parfois à tort (pour les femmes trans et hommes trans).

2 ) Il y a des personnes qui s'identifient presque mais pas tout à fait comme femme ou homme. Femme non-binaire, Femme androgyne, Femme masculine, Homme androgyne, etc.

3 ) Il y a des personnes trans assignées hommes qui s'identifient plus ou moins comme femme mais ne sont pas tout à fait des femmes trans : les personnes transféminines.

En sens inverse, il y a des personnes transmasculines.

Ensuite, on va parler des genres qui restent en partie féminin et/ou masculin.

1 ) Le genre androgyne.

2 ) Les demi-femmes, ou demi-hommes.

3 ) Les nano-femmes, ou nano-hommes (qui se sentent juste un peu femme, ou juste un peu homme).

4 ) Les anti-femmes et les anti-hommes (qui se sentent le contraire de femme, ou le contraire d'homme). Se sentir anti-femme ne veut pas dire qu'on se sent homme et vice-versa.

Encha√ģnons sur les genres qui ne sont pas ni f√©minins ni masculins.

1 ) Les agenres. Ça, c'est ne pas avoir d'identité de genre du tout. On parle aussi de sans genre, genderless, genderblank...

2 ) Les neutrois. Identité de genre neutre. Peut vouloir dire "neutre pile entre femme et homme", ou "neutre en dehors". N'est pas forcément synonyme de agenre.

3 ) Les aporagenres. La définition donnée par les inventeurs du mot est "un ressenti fort et spécifique d'identité de genre, qui n'est ni masculin, ni féminin, ni rien entre les deux".
Les maveriques sont plus ou moins un sous-groupe des aporagenres. Pour faire simple, si femme c'est rouge, homme c'est bleu, et neutre c'est blanc, alors aporagenre et maverique c'est jaune (avec plein de teintes de jaune).

4 ) Pour rester sur la métaphore du jaune, il y a des personnes qui, au lieu de se définir aporagenre ou maverique, expliqueront leur genre par une métaphore qui leur parle particulièrement. Par un élément, une sensation, un sentiment, une texture, etc.

5 ) Par exemple, les esthégenres, qui définissent leur genre par une esthétique.

6 ) Et les musicagenres, qui relient leur genre à une sonorité, une musique.

7 ) Bien que butch et fem aient un autre sens à la base (lesbienne d'apparence masculine / féminine), pour certaines personnes, c'est leur identité, elles se définissent par cette esthétique et ce qu'elle représente.

8 ) De même, il y a des personnes qui définissent leur genre comme travesti.e ou crossdresser. Même si le mot désigne à la base une démarche (homme travesti en femme et inversement), pour certains ça devient leur identité en soi.

9 ) Il y a des personnes qui se définissent comme drag. Pareil.

10 ) Les genderfuck sont des personnes qui jouent volontairement avec les codes genrés (vêtements, comportements, etc). Et pour certains ça devient leur identité.

11 ) Il y a des personnes qui utilisent une créature imaginaire (licorne, centaure...) comme métaphore de leur genre.

12 ) Il y a des personnes dont le genre est lié à la magie et à la sorcellerie (magigenre, witchgenre).

13 ) Les salmacian sont des personnes qui ressentent une dysphorie corporelle sur leurs organes génitaux, mais qui, au lieu de ressentir le besoin d'avoir un vagin ou un pénis, ressentent le besoin d'avoir des organes intersexes. Elles ne sont donc PAS intersexes (à la naissance).

14 ) Les eunuques sont des personnes (assignées hommes, avec un pénis donc) qui se sont faites retirer leur pénis ou prévoient de le faire.

Parlons maintenant des genres liés à des situations spécifiques, et qui ne peuvent être ressentis et réellement compris que par des personnes dans ces situations.

1 ) Il y a des genres spécifiques aux personnes intersexes. Les intergenres (identité entre femme et homme).

Les duogenres (fait d'être à la fois femme et homme parce qu'on a un corps intersexe).

Les divisigenres (fort sentiment de genre qui est s√©par√© de la masculinit√© et de la f√©minit√©, d√Ľ au fait d'√™tre intersexe).

Les neutroix (genre neutre, résultant du fait d'être intersexe).

Les vacagenres (absence de genre causée par le fait d'être intersexe).

Et les amalgagenres, dont le genre se confond avec l'identité intersexe.
Certains se définissent alors juste de genre intersexe.

Cependant, des personnes intersexes peuvent aussi être femme, ou homme, ou demi-femme, ou n'importe quoi d'autre. Le genre ne découle pas automatiquement du corps.

2 ) Les neurogenres. Ce sont des personnes neuroatypiques dont le genre est lié à leur neuroatypie.
Par exemple les traumatagenres, les skizeingenres (qui ne parviennent pas à communiquer leur genre à cause de la schizophrénie, ou dont le genre est fortement connecté à leur schizophrénie), les autistes-genre.

Les fascigenres sont des autistes dont le genre est lié à leur intérêt spécifique.

Les genderwhat sont neurologiquement incapables de comprendre le concept de genre.

Et il y en a encore des dizaines d'autres.

3 ) Les cyclogenres ont un genre qui évolue en fonction de leurs phases de bipolarité, ou en fonction de leur cycle menstruel.

4 ) Les qirl sont des personnes noires (principalement américaines). La définition est "une identité noire, similaire au genre femme, mais distincte de la binarité de genres occidentale et blanche".

5 ) Il y a des genres liés au fait d'être otherkin. Cependant, les identités otherkin ou thérian ne sont PAS des genres en soi (une personne otherkin peut aussi être une femme, un homme, agenre... et inversement toute personne non-binaire n'est pas otherkin).
Les otherkin s'identifient spirituellement à des créatures ou animaux imaginaires (mythes, SF...), à des personnages (humains ou non) imaginaires, ou à des éléments.

Si une personne découvre en même temps son identité otherkin et son identité de genre, on parle d'adeptogenre.

Si, chez une personne, l'identité de genre et l'identité otherkin se confondent, on parle de kingenre (kingender).

On peut aussi parler de fictigenre, lorsque le genre de la personne est connecté au personnage ou à l'espèce fictive à laquelle elle s'identifie, ou lorsque les genres réels ne s'appliquent pas à elle pour cette raison.

On parle d'alien-genre lorsque la personne se sent par exemple femme, homme ou neutrois mais dans le cadre d'une autre espèce. Par exemple, femme vulcaine ou homme asgardien.

6 ) Dans les cultes vénérant des déesses ou l'énergie féminine, une personne qui s'identifie comme homme mais se sent connectée à l'énergie féminine est déahomme ou déamasculine.

A l'inverse, une personne qui s'identifie femme mais se sent connectée à l'énergie masculine est déofemme ou déoféminine.

Ensuite, il y a des personnes qui ont plusieurs identités de genre à la fois (le mot-parapluie est polygenre), ou des identités complexes.

1 ) De même qu'il y a des demi-femmes et des demi-hommes, il peut y avoir des "demi" de n'importe quelle identité de genre. Par exemple, une personne peut se sentir à moitié kingenre (femme vulcaine).

2 ) De même qu'il y a des nano-femmes et des nano-hommes, il y a des "nano" pour toute identité. Par exemple, nano-autiste genre.

3 ) De même qu'il y a des anti-femmes et des anti-hommes, il y a des "anti" tout.

2 ) Les personnes bigenres ont deux genres à la fois. Femme et homme, femme et qirl, homme et déoféminine, etc.

3 ) Les personnes trigenres, trois (surprise ! ).

Et il peut y en avoir quatre, ou plus. On parle donc de polygenres pour toutes les personnes ayant plusieurs genres à la fois.

4 ) Les personnes pangenres s'identifient à tous les genres qu'elles connaissent et qui leur sont accessibles.

Il y a également des personnes qui ont un genre fluide, évolutif (genderfluid).

1 ) Les genderfluid en général évoluent entre plusieurs genres. Par exemple, musicagenre, neutrois et femme, ou femme et agenre...

2 ) Les cendgenres évoluent entre un genre et son anti-genre (par exemple, femme et antifemme, on parlera alors de cendfemme).

3 ) Les genderflow ont un genre qui évolue presque constamment.

4 ) Les sélénogenres (ou lunagenres, ou monagenres) ont un genre qui évolue de façon similaire au cycle lunaire.

Un sous-groupe, les faegenres ont un genre qui évolue en fonction des cycles lunaires, des saisons et des équinoxes.

5 ) Les kronosgenres ont un genre qui évolue selon le moment de la journée (matin et soir par ex).

6 ) Les cyclogenres (j'y reviens) ont un genre qui dépend du cycle menstruel ou des phases de bipolarité.

7 ) Les evaisgenres ont un genre qui est très influencé par leurs pensées et les choses et gens autour d'elles.

8 ) Les entrogenres se sentent se détacher progressivement d'une identité. Par exemple, une entrofemme se sent de moins en moins femme.

9 ) Les amicagenres (ou mirrorgenres) ont un genre qui change selon les personnes avec qui elles sont.

10 ) Les musegenres ont un genre influenc√© par les personnages qu'ils jouent ou √©crivent (√©crivains, r√īlistes, acteurs...).

11 ) Les caedogenres ont eu leur genre "coupé" ou arraché par un traumatisme. Par exemple, un caedo-homme a cessé d'être un homme après un trauma.

12 ) Les confligenres ressentent un conflit intérieur entre deux identités de genre, un tiraillement.

Certaines personnes savent qu'elles sont non-binaires et se définissent juste comme ça, sans creuser plus.

Pour conclure, il y a des personnes en questionnement sur leur genre.




 Creative Commons License Ce/tte crťation est mis/e ŗ disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL nį1104460. Contact: .