Je ne peux pas continuer comme ça...

Pour eux.
Viridis
Messages : 2350
Inscription : sam. juil. 02, 2005 12:30 pm

Re: Je ne peux pas continuer comme ça...

Message par Viridis »

Winston Smith a écrit : Oui mais d'une part j'ai peur de perdre aussi mon meilleur ami et, d'autre part, j'ai besoin qu'il me parle et qu'il me rasssure pour passer le cap... !
Tu te raccroches encore à ce que tu peux, mais bon ce n'est pas en un mois que tu passeras un cap, c'est très long :wink:
inconnu n

Re: Je ne peux pas continuer comme ça...

Message par inconnu n »

New starting a écrit : Mais n'hésite pas à faire autre chose, du sport, de la lecture, bosser tes cours, du théâtre, du chant... plutôt que de rester à cogiter, surtout, je sais ca paraît con à dire mais bon.
J'essaie, le probleme c'est que je ne trouve plus vraiment d'interet à ce que je fais (de la musique) et que je me dis "à quoi bon", du coup je joue vraiment en "pilotage automatique".
J'essaie de sortir pas mal aussi, meme quand j'en ai pas envie. Et c'est vrai que sur le coup je passe de bons moments mais c'est apres, quand je suis seul que ça revient...
Bon, je cherche pas à me plaindre, je pense que ça passera avec le temps.
Justement, le tout est "quand je suis tout seul ça revient". Il y a pas besoin d'avoir quelqu'un à tout prix pour se défouler et penser à autre chose. Pour lire un roman pas besoin de quelqu'un, et si le roman est pas assez radical, va marcher en plein soleil a un endroit où ça monte pendant quelques heures, ou faire du footing, effet garanti et pas besoin d'attendre que quelqu'un soit là. Après c'est épuisant mais au moins ça fait du bien au corps et à l'esprit.
Winston Smith
Messages : 262
Inscription : sam. août 16, 2008 9:28 pm

Re: Je ne peux pas continuer comme ça...

Message par Winston Smith »

Merci ! :)
le truc c'est aussi que je perd le gout et l'envie de faire des choses... au moins quand il y a des gens autour, je n'ai pas le choix de penser à autre chose, meme si dans la conversation il y a toujours des moments où je pense à lui...

Mais ce que j'aimerai vraiment c'est qu'il me dise la raison de son silence...
Peut etre qu'il ne veut plus me voir, peut etre il veut que je me desenamour, peut etre a t-il besoin de prendre du recul pour reflechir sur notre amitié, peut etre qu'il veut me faire du mal, j'en sais rien...
Mais son silence est une vraie torture...
inconnu n

Re: Je ne peux pas continuer comme ça...

Message par inconnu n »

Bah t'inquiète pas, au footing (ou autre activité totalement prenante physiquement) tu penseras pas à lui parce que tu penseras à rien :lol: Alors que justement avec des gens autour, il te reviendra toujours dans l'esprit à un moment ou un autre^^

Et pour son silence, je ne sais pas honnêtement comment tu devrais faire, il y a des plus experts que moi, donc je préfère me taire là dessus. Mais je ne crois pas qu'il veuille délibérément te faire du mal.
Winston Smith
Messages : 262
Inscription : sam. août 16, 2008 9:28 pm

Re: Je ne peux pas continuer comme ça...

Message par Winston Smith »

Déterrage de la mort, quasi 12 ans plus tard.
Pour ceux qui veulent savoir comment s'est fini l'histoire...

Bon.
Finalement, le 8 juillet 2010 aura été le dernier jour où je l'ai vu.
Il m'aura pourtant donné des nouvelles régulièrement lorsqu'il était en Belgique, en tout cas pendant un temps. C'est lui d'ailleurs qui avait repris le contact en septembre ou octobre 2010 je crois.
Il me racontait comment ça se passait pour lui et moi, je lui racontait mon quotidien. Il m'envoyait mêmes ses notes et les résultats des exams de sa formation.
Et puis soudainement, courant 2011, plus rien. Comme ça. D'un coup. Sans explications.
Alors j'ai continué à lui écrire de temps en temps, pour lui donner de mes nouvelles et lui demander des siennes et de sa famille.
Puis, son silence a commencé à vraiment me peser... et même, plus que son silence, c'est l'absence d'explications qui a été le plus dur.
Qu'il ne veuille plus avoir d'échange avec moi, soit (même si c'est lui qui avait repris le contact et que nos messages restaient à 100% sur un ton amical) mais au moins j'aurais aimé savoir le pourquoi de son silence.
Peut-être qu'il avait changé de boite mail ou qu'il avait des problèmes, lui ou sa famille... la santé, le travail, un accident, je sais pas...

J'ai eu ma réponse en novembre 2015, quelques jours après mes 40 ans.
A l'approche de mon anniversaire, j'me disais que mes 40 ans pourraient faire une bonne raisons de reprendre le contact et même qu'un message de sa part aurait été mon meilleur cadeau.
Alors, j'ai recommencé à lui écrire de plus en plus régulièrement, dans l'espoir de recevoir un message de sa part pour mon anniversaire.
Et comme je n'ai rien reçu le jour J, fin novembre, soit un mois avant de réaliser mon rêve d'aller vivre un temps à la Nouvelle Orléans (et souvent on avait imaginé de partir ensemble là bas),j'ai craqué et je lui ai téléphoné.
Il a répondu.
Mais peut-être que mon numéro n'était plus enregistré dans son répertoire et que mon nom n'est pas apparu sur son téléphone...
Bref, j'avais la bouche super sèche et j'étais à la fois à fond dans le moment, tous les sens en éveil et en même temps comme "à côté de moi", comme si je m'observais de l'extérieur.
Ca faisait 5 ans que nous n'avions échangé aucun coup de fil.
Quand il a décroché, je lui ai dis "salut, c'est Winston, ça alors ! Ca fait carrément longtemps qu'on ne s'est pas parlé alors, je voulais savoir comment tu allais et si tu voulais parler avec moi".
Il m'a répondu que non, il ne voulait pas me parler.
Alors je lui ai dis "d'accord, ok, pas de problème" puis je lui ai dit salut.
Et dans les secondes qui suivirent, il m'a envoyé un sms disant qu'il ne voulait plus jamais avoir affaire à moi.
Alors je lui ai répondu que je respectait totalement sa volonté mais que au moins, j'aurais aimé savoir pourquoi il ne voulait plus me parler.
Il m'a dit que c'était parce que j'avais pourri une partie de sa vie. Je lui ai dit que je comprenais ,que j'en était désolé et qu'il n'entendrait plus jamais parler de moi.

A la fin de notre échange, j'ai ressenti comme si un poids s'enlevait de mes épaules. Littéralement. Au sens physique du terme. J'étais d'un coup plus léger. Certes, sa volonté de ne plus jamais avoir affaire à moi avait été très dur à entendre mais au moins, maintenant je savais. C'était comme une libération.
Je l'ai recroisé une fois dans une galerie commerciale, à mon retour de la Nouvelle Orléans, il était seul et moi j'étais avec un collègue et on s'est absolument ignorés. Comme si on ne se connaissait pas.
J'ai revu ses parents une seule fois, au magasin où je travaillait, fin 2020. Et sur la multitude de vendeurs présent ce jour là, ils se sont adressés à moi.
L'échange a été pour le moins bizarre. Ils m'ont vouvoyé, ce qui n'était jamais arrivé et il y avait une gêne palpable des deux côtés .
J'ai fait de mon mieux pour les renseigner. Je ne leur ai demandé aucune nouvelle de lui ou de ses sœurs ni je ne leur ai demandé comment ils allaient et ils n'ont pris aucune nouvelle de moi ou de ma famille...

J'ai eu des nouvelles vite fait lors des 50 ans de mon meilleur pote en 2021. La mère de mon pote lui a demandé si il avait des nouvelles de lui, on jouait tous les trois dans le même groupe et on répétait chez elle.
Il lui a dit que ça faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu mais qu'il lui arrivait de passer au magasin où mon meilleur pote travaille, qu'il était pilote de ligne et qu'il avait deux enfants.
Ca m'a fait un peu bizarre sur le coup d'entendre parler de lui, surtout que mon meilleur pote et moi on n'en a jamais reparlé... mais j'étais content pour lui de savoir qu'il exerçait le métier de ses rêves, qu'il était papa et que tout allait bien pour lui.

Voilà, fin de l'histoire.
JavaBleue24
Messages : 849
Inscription : ven. mai 22, 2009 10:16 pm

Re: Je ne peux pas continuer comme ça...

Message par JavaBleue24 »

Mouais, je trouve que l'argument "tu as pourri une partie de ma vie" est super dur.
Enfin, l'important est que la situation soit claire (à défaut d'être juste) et que tu t'en sois sorti.
Merci d'être revenu apporter le point final de cette histoire :gentil:
Winston Smith
Messages : 262
Inscription : sam. août 16, 2008 9:28 pm

Re: Je ne peux pas continuer comme ça...

Message par Winston Smith »

Ouais, le "tu as pourri ma vie" était super dur mais en même temps si c'est ce qu'il ressent, c'est que c'est vrai.
C'était clairement pas mon intention mais c'est comme ça que lui le perçoit et je n'y peux rien.
De mon côté, si il avait accepté de mettre de la distance quand je lui demandais, je pense que les choses auraient pu mieux se passer et que je serais plus rapidement passé à autre chose. Alors que là son silence, je l'ai subit ce qui a été contre productif parce que ça a créé une dépendance encore plus grande.
Si il avait accepté la discussion quand je lui demandait aussi... mais peut-être que c'était au dessus de ses forces.
Mais en tout cas j'ai eu le pourquoi du comment et c'est tout ce que je demandais et c'est ça qui m'a permis de passer à autre chose...
Répondre