Page 1 sur 1

J'avais besoin de raconter mon histoire

Publié : mar. déc. 28, 2021 10:30 pm
par Sun-hi
Alors voilà, je suis encore jeune, mais je pense que pour moi et même pour vous ça me fera du bien d'en parler. Je ne veux pas me cacher et je veux être honnête. Ceci est mon histoire:

Quand j'étais à l'école primaire, je jouais avec tout le monde, des fois c'était mes amies filles, des fois mes amis garçons. J'aimais jouer avec mes amies filles parce qu'elles étaient toujours en train de jouer à des jeux amusants, mais j'aimais jouer encore plus avec les garçons, parce qu'avec eux je pouvais jouer aux jeux qui me correspondaient plus. J'ai toujours aimé les pantalons, toujours détesté les jupes. Je suis née comme fille et aujourd'hui je me défini comme fille. Quand j'étais en train de jouer avec mes copines, il y en avait une que j'aimais particulièrement, elle s'appelait N (je met juste l'initiale, pour toutes les personnes que je mentionnerais). N était géniale, et super belle, j'aimais passer du temps avec elle, je disais que c'était ma meilleure amie, avec du recul je ne pense pas. Un jour une nouvelle est arrivée, elle s'appelait E, et je l'aimais pas parce que j'étais jalouse, elle passait tout son temps avec N. J'ai conscience que je suis en train de parler de mésaventures de primaire mais je pense que j'étais amoureuse de N. Le temps est passé et j'ai dû déménager. Je suis arrivée dans ma nouvelle ville avec personne que je connaissais, je me suis fais de amies: A, S, S. Quand je suis entrée au collège j'ai fait ma vie, je me préoccupais pas de l'amour ça ne m'intéressais pas. Arrivée en 5ème, ma vie a basculée. J'ai vu F, seulement vu. Elle était plus âgée que moi, elle était en 3ème. Cela peut paraître cringe je sais mais je la regardais, pendant toute l'année, quand elle passait j'étais en mode "wow", je disais à mes amies que c'était que je rêvais d'être comme elle mais pas du tout. Je me suis rendue compte de mes sentiments le dernier jour des 3èmes où quand j'ai quitté le collège j'ai pleuré. Je savais que j'allais la revoir, ça m'a donné espoir.
Pendant tout l'été j'ai regardé des vidéos Youtube pour me renseigner sur ce que je ressentais, les vidéos de Leztalk mon beaucoup aidés, et j'en suis venue à la conclusion que j'étais bi, ça m'a fait un choc. J'en ai parlé à mon amie A, elle étais surprise mais ça ne l'a pas dérangée, elle a été la première personne à laquelle je parlais de ça, et ça a été un soulagement pour moi de savoir que c'était pas un crime pour elle, j'avais peur d'être rejetée. Petit à petit je l'ai dit à des amies et en général c'était ok pour elles. Un jour j'en ai parlé à mon amie M, sa réaction m'a surprise et blessée... Elle avait déclaré "Ah mais c'est bizzare... T'es sûre de toi ?". Je me suis pas rabaissée pour autant, M a fini par l'accepter.

Lors d'un voyage en 4ème en Italie, il s'est passé des dramas, à l'époque j'étais en petit crush sur une fille d'un an de moins, C. Lors de ce voyage (où C n'était pas présente), j'ai fait la rencontre de S. Comment ?Bah cette amie M est sortie avec mon ex J (un mec avec qui j'étais sortie en 6eme où clairement c'était l'ennui total et je sais pas comment j'ai fait pour sortir avec mais bref.) et donc J trompait M avec une autre et il y avait des rumeurs comme quoi il aimait S. C'est comme ça que j'ai commencé à parler à S. Je suis tombée amoureuse d'elle. On est devenue meilleures amies, le matin on se retrouvait et on passait nos récréations ensembles, je l'aidais avec ses histoire d'amour (j'ai oublié de mentionner qu'elle était amoureuse de mon ancienne crush C pour vous dire à quel point cette histoire de triangle amoureux était compliquée). Je ne voulais absolument pas qu'elle sache que j'étais amoureuse d'elle parce que je savais que c'était pas réciproque. Elle se faisait du mal, et elle me montrait toutes ses marques de mutilations en pleurant. Si vous savez à quel point ça me déchirait le coeur, j'étais mal, très mal, alors je l'ai fait aussi quelques fois. C'était comme un moyen de dire à l'aide, ça n'a pas marché. Je me suis rendue compte que c'était néfaste. Mes amies était en conflit avec moi parce que je ne restait plus avec elles et parce que je défendais constamment S. Cela a duré longtemps. Un jour, S a appris mes sentiments par le biais d'une connaissance qui m'avait balancée. Je n'ai même pas pu m'expliquer avec elle, elle m'a dit un truc du genre "Je veux plus entendre parler de toi, tu m'as trahie". Je vais pas vous le cacher ça a été très dur. Deux semaines après elle est revenue me voir et m'a demandé si je voulais de nouveau être son amie. J'ai accepté. Et je suis redevenue son toutou, sauf que c'était pire parce qu'elle m'utilisais en pleine conscience de mes sentiments, elle jouait avec ça. Elle était âgée d'un an de plus que moi, alors elle est partie au lycée, j'ai eu un téléphone et je sui passée en 3ème. Pourquoi le téléphone ? Elle me parlais dessus. Pendant un an et demi je me suis comportée encore une fois comme celle que j'étais avant. J'avais conscience que lui parler me faisait du mal mais je ne pouvais m'empêcher de lui répondre. Je vous avoue qu'aujourd'hui il m'est impossible de revoir ces messages parce que je me dégoute d'avoir écrit ça.
Cela fait plus de 6 mois que je ne lui ai pas parlé. Je me sens mieux aujourd'hui.

Au lycée il s'est passé des trucs fou. Une fille m'a draguée et ça ne m'a pas du tout dérangée, au contraire. Tout s'est passé très vite... elle devait prendre une décision si elle changeait d'établissement scolaire ou pas, elle attendait la raison qui la ferait rester. Je lui ai tapé dans l'oeil on va dire, on a échanger des messages pendant trois jours non-stop, on se plaisait mutuellement. Le feeling passait bien, je n'en revenais pas que je pouvais plaire à quelqu'un. Je l'ai vu avec des amies, je me rappelle qu'on aurait dit un film d'amour, elle avait froid alors je lui ai passée ma veste sur ses épaules, et on s'est assis sur un banc et elle a posé sa tête sur mon épaule. J'étais refaite. Le lendemain, on s'est appelé, c'était la première fois que je faisais un appel avec une crush et j'étais stressée. Il y avait quelque chose ça se sentait. Elle m'a avoué qu'elle avait quelqu'un qui lui plaisait mais qu'elle était persuadée que ce n'était pas réciproque. Je me posais des questions si ce n'était pas moi. Quand on a fini l'appel, 10 min après j'ai reçu un message dans lequel elle me disais que c'était moi sa crush. J'en revenais pas. Elle m'a demandé si je voulais bien être sa petite copine, j'ai accepté en demandant qu'on aille doucement parce que j'étais terrifiée. Elle m'a brusquée je vous avoue, elle commençait à m'envoyer des coeur partout, de me dire jtm à chaque messages,elle m'a demandé si elle pouvait m'embrasser (en vrai c'est correct mais par message alors qu'on venait à peine de se mettre en couple...) et elle m'a même avoué qu'elle n'était plus vierge etc. Je me suis dit "Ola Ola Ola keskicepasseici ?"
J'étais pas bien du tout. Cette histoire ne me rendait pas heureuse du tout au contraire elle m'angoissait. Alors je lui ai envoyé un message. En gros je lui ai dit que j'avais besoin de temps et que c'était peut être trop rapide pour moi et que c'était pas une rupture mais juste un "on y va doucement stp". Elle a pas aimé, pas du tout même. Elle m'a fait culpabiliser, elle me faisait passer pour la méchante. Ses deux derniers messages ont été "C'est à cause de toi si je pleure, c'est à cause de toi que je saigne" et "La prochaine fois prend la lame ça ira plus vite". Ouah si vous savez à quel point ça m'a traumatisée. J'ai appris que j'étais pas la seule à qui elle avait fait ce genre de choses et que elle cherchait une relation pansement. Je ne l'ai plus jamais revue.J'ai aussi revue F, vous vous souvenez ?La fille qui m'a aidé à me rendre compte que j'étais pas hétéro, je lui ai fait une lettre dans laquelle je la remerciait et je lui souhaitait de vivre heureuse, elle m'a répondu sur Instagram avec un message hyper cute dans lequel elle disais qu'elle était hyper surprise mais très touchée, elle m'a trouvée courageuse et elle me souhaitait le meilleur. J'étais refaite après ça ahaha. J'ai eu quelque crush par ci par là, plus les crush visuels qui n'aboutiront jamais vous voyez ?

Jusqu'à cette soirée. Où une connaissance s'est transformée en véritable coup de foudre. J'ai déjà beaucoup écrit je sais c'est un roman... Je vais la faire courte. Je la connaissais déjà mais j'avais jamais fait gaffe à elle, c'est C (une autre hahaha). Vraiment ça a été incroyable, on a dormi ensemble l'une contre l'autre, on jouait le délire qu'on était mariées, on se draguait. C'était incroyable, ça m'a apporté tellement de bien. J'avais presque oublié qu'elle partait 10 mois à l'étranger, à des milliers de kilomètres pour un échange. J'ai décidé de lui faire ma déclaration le jour où j'ai dû lui dire au revoir. Elle ne m'a pas donné de réponse concrète, elle m'a cependant promis de me donner un réponse. Je lui ai promis que je l'attendrai.
Son départ pour moi a été très dur. Je la connaissais depuis peu mais j'étais très amoureuse, et cette fois-ci ça me rendait heureuse.On a beaucoup échangé les premiers mois, j'essayais d'entretenir cette relation entre nous deux. Je la draguait un peu (je suis timide moi de base je préfère qu'on me drague...) à ma manière, j'ai beau être timide bah je suis une vraie romantique, j'ai fait pleins de choses auxquelles elle s'y attendais pas. Ces attentions l'ont beaucoup aidés lors de ses premiers mois. On a mis les choses au clair il y a une semaine.
Elle m'a fait le message le plus beau que j'ai jamais lu. Dans lequel elle me disais que ce qu'elle s'apprêtait à me dire la faisais souffrir et qu'elle avais peur que ça me fasse souffrir, elle me considère plus comme une meilleure amie. Que elle aussi ces périodes ambigüe ne l'ont pas déplu ( peut-être qu'elle aussi elle ressentait pareil qui sait) mais que ce qu'elle ressentait avait évolué.
Je lui ai répondu que ça ne me faisait pas de mal, au contraire que c'était un soulagement parce que selon moi je me voilait la face depuis quelques mois et que j'étais attachée à l'image d'être amoureuse. Et que finalement moi aussi je ressentait pareil. Sur le coup c'est ce que j'ai pensé.
Avec du recul, il y a une part de vérité, j'avais conscience que notre relation était en train d'évoluer, mais je ne voulais pas que ça se passe ainsi. Pour moi, elle est ma meilleure amie mais aussi celle qui détenait mon coeur... Mes sentiments se dissippent depuis un moment ce qui a aidé à ce que j'accepte la situation. Je m'étais préparée à cette éventualité et dans tout les cas je ne l'aurais pas forcée à m'aimer, parce que l'amour ça ne se contôle pas...On se parle comme d'habitude actuellement. Je suis en train de lire son livre préféré que j'ai eu à Noël, j'aurai aimé le lire dans d'autres circonstances mais je pense que c'est pas plus mal. Je me retrouve beaucoup dedans c'est perturbant...
Cela fait actuellement 5 mois qu'elle est partie.

Voilà, vous savez un peu tout sur mes histoires amoureuses !Moi ça m'a fait du bien de vider mon sac comme ça.
Je suis pas mal perdue sur ce que je dois et ce que je ne dois pas faire, j'ai pas envie de tourner cette page et j'ai envie de m'accrocher à l'idée que quand elle reviendra peut-être que j'aurai mes chances mais selon moi c'est pas une bonne idée parce que je risque d'espérer pour rien alors qu'elle m'a clairement dit que c'était pas ça qu'elle avait envie. Je dois tourner cette page même si c'est douloureux, sinon je pense que ce sera beaucoup plus dur après... Je ne sais pas si vous êtes du même avis que moi.
J'ai envie de vivre ma vie d'ado, de profiter de ces moments pour expérimenter. Je me défini aujourd'hui comme étant lesbienne, mais j'exclus pas complètement les hommes, je suis sûre que j'aime les femmes pour les hommes j'en sais rien, je peux trouver un mec super canon mais ne pas le désirer sexuellement, es-ce que vous pensez que c'est possible d'être assexuelle mais que d'un côté ?

En tout cas merci d'avoir lu jusqu'ici :) ça m'a fait énormément de bien d'en parler !