Les livres homos qui vous ont marqués

Les bouquins et les maisons d'édition.
fanfant
Messages : 44
Inscription : sam. mars 31, 2018 9:16 pm

Re: Les livres homos qui vous ont marqués

Message par fanfant »

moi c'est the mortal instrument de cassandra clare car il m'a fait comprendre que je ne suis pas seul et c'est aussi le premier que j'ai lu :-P j'ai l'impression que c'est moi sauf que je n'ai pas encore de petit ami genial je vous le recommande
Dalia
Messages : 91
Inscription : mar. nov. 06, 2018 12:49 pm

Re: Les livres homos qui vous ont marqués

Message par Dalia »

C'est l'été, nous avons souvent plus de temps pour lire ou du moins les soirées sont plus longues, et la dernière réponse à ce sujet, les livres homos, date d'une année.

Donc pour ma part, je noterais "Thérèse et Isabelle", de Violette Leduc.

Une histoire d'initiation entre deux jeunes filles pensionnaires dans un internat. Très charnel et sensuel, très bien écrit. Et oui, ça donne des idées, surtout si comme moi vous êtes friande des atmosphères style pensionnat à l'ancienne. J'ai toujours trouvé que la vie en collectivité, et surtout en collectivité de filles, avait un fort potentiel romanesque.

Violette Leduc (1907 - 1972) était une amie, une admiratrice et une amoureuse de Simone de Beauvoir. Apparemment, "Thérèse et Isabelle" a été réédité et se trouve en collection de poche, c'est un roman court.
Marisa
Messages : 17
Inscription : mar. juil. 16, 2019 5:50 am

Re: Les livres homos qui vous ont marqués

Message par Marisa »

Ça fait un petit bail que j'ai pas lu de roman contenant une romance homo mais voilà ceux dont je me souviens :

Sous la Même Étoile de Kelly York. Bon d'accord l'homosexualité (et la romance en général) n'est pas le thème principal du roman, mais j'aime bien la façon dont c'est abordé. c'est très.. réaliste. En fait, ce livre est très terre-à-terre avec tous les sujets qu'il traite. La fin est prévisible mais très émouvante. Ça a été un gros coup de coeur pour moi (en plus, je me suis reconnue dans beaucoup de situations de l'histoire, ça aide pas hein ?)

Frangine de Marion Brunet. Un roman sur le thème de l'homoparentalité, cette fois-ci c'est bel et bien le sujet principal du livre. Je sais pas trop quoi en dire, à part que j'ai bien aimé. Le livre dépeint des scènes de discrimination et de violence vraiment révoltantes >_< Mais bon, ça doit être parce que je suis très sensible à ce sujet là, le sentiment d'injustice et de colère que j'ai ressenti durant ma lecture a sûrement été décuplé à cause de ça.
fanfant
Messages : 44
Inscription : sam. mars 31, 2018 9:16 pm

Re: Les livres homos qui vous ont marqués

Message par fanfant »

J aimerai bien lire des "classiques"mais pas des romances plus sur la quête de soi, pourriee vous m en conseiller merci
Laird
Messages : 1106
Inscription : jeu. janv. 14, 2016 5:43 pm

Re: Les livres homos qui vous ont marqués

Message par Laird »

Image

Un livre sur la transidentité qui m'a beaucoup touché.
Volodia
Messages : 40
Inscription : sam. juin 16, 2012 1:45 pm

Re: Les livres homos qui vous ont marqués

Message par Volodia »

Ce sont amis que vent emporte de Yves Navarre et Le Silence des Rails de Franck Balandier
Avatar de l’utilisateur
michka
Messages : 1544
Inscription : dim. avr. 29, 2007 7:07 pm

Re: Les livres homos qui vous ont marqués

Message par michka »

Je ne me souviens pas du titre, mais c'était un bouquin de Pascal Sevran. :ah:
J'étais jeune et je ne m'assumais pas encore
JavaBleue24
Messages : 857
Inscription : ven. mai 22, 2009 10:16 pm

Re: Les livres homos qui vous ont marqués

Message par JavaBleue24 »

La tête sous l'eau - Olivier Adam

Une famille de citadins déménage en bord de mer, s'adaptant ainsi au projet professionnel du père, journaliste et écrivain à ses heures. Ils sont quatre : les deux parents, et leurs deux enfants, âgés de quinze et dix-sept ans, ou dans ces eaux-là. Les adultes sont ravis de s'installer en Bretagne, mais pour Léa, la fille aînée, c'est très compliqué. Elle laisse derrière elle toute sa vie sociale ; la ruralité ne lui correspond pas... Quant à son frère Antoine, il s'en fiche un peu.

Un soir, Léa disparaît pendant un concert. Elle va être recherchée pendant de longs mois, plongeant sa famille dans l'angoisser. Chacun va gérer la situation comme il peut : la mère va partir avec son amant, le père va tomber dans l'alcool et la dépression, le fils va se mettre à fond dans le surf.

Après quelques mois d'attente, Léa est retrouvée, en apparence saine et sauve. En apparence seulement. La jeune fille a été séquestrée et maltraitée pendant des jours, ce qui l'a brisée de l'intérieur. Ses proches ne savent comment s'y prendre pour rétablir un lien digne de ce nom avec elle, car son mutisme, son regard vide et ses crises de panique les désarçonnent complètement.

Le livre raconte ce chemin de reconstruction ; c'est prenant et ça se lit très vite !

Ce n'est pas un "livre homo", mais il met en scène des personnages lgbt et ça a son importance dans l'histoire, l'air de rien.

Une lecture pour adolescents / jeunes adultes en priorité, mais pas que.
Répondre