psychologue de couple

Un de vos proches est homo, bi,trans ? Vous êtes homo, bi, trans, et les relations avec votre famille vous posent questions ? Cette section vous est dédiée.
Helheim
Messages : 286
Inscription : dim. août 10, 2014 3:23 pm
Genre : icone de genre garcon

psychologue de couple

Message par Helheim »

Salut tout le monde !

Je suis de retour sur le forum. Ca faisait longtemps. Content de vous revoir.

J'ouvre un nouveau topic pour vous demander votre avis sur un sujet... vaste...

Mon compagnon et moi même sommes autistes asperger et sommes ensemble depuis 3 ans. Ceci occasionne de très nombreuses difficultés de communication entre nous. Nous avons donc décidé d'aller consulter ensemble un thérapeute de couple.

Pour la prochaine séance, le psy nous a invité à nous interroger sur la notion de couple. Qu'est ce qu'un couple ? Qu'est ce que ça veut dire qu'être en couple ? A quoi voit-on que deux personnes sont en couple ?

De mon côté, je demande à mon entourage ce qu'il en pense, et je verrai ensuite s'il y a des choses qui me parlent ou pas dedans. Je fonctionne comme ça.

Parmis les pistes de réflexion que j'ai, c'est qu'un couple, ça semble évolutif : un couple qui est ensemble depuis seulement quelques mois, ce n'est pas le même couple que deux personnes qui sont ensemble depuis 40 ans. Mais du coup, ça serait quoi les grandes étapes d'un couple ?

Est ce qu'un couple, c'est nécessairement construire quelque chose ensemble, ou tout au moins, avoir un projet à long terme (Faire/adopter un gosse, aller s'installer quelque part...) ? Je me demande ça parce qu'une chose qui me manque beaucoup avec lui, c'est avoir un projet à long terme. Je lui ai dit par exemple que j'avais beaucoup de mal à me projeter avec lui à très long terme (10 ans par exemple), et lors de la thérapie, il est apparu qu'il ne pouvait pas parce que ça ne fait pas sens pour lui de se projeter aussi loin.

Quid de la distance ? Je suis à l'étranger 8 mois par an pour mon boulot et il m'a dit que ça fait partie des raisons pour lesquelles ça n'a pas de sens pour lui de se projeter sur le long terme

En fait, je crois que j'ai surtout du mal à décomposer la question du couple en sous-questions plus simples.
Laird
Messages : 1102
Inscription : jeu. janv. 14, 2016 5:43 pm

Re: psychologue de couple

Message par Laird »

Salut Helheim,

Bon retour parmi nous :)

Ce sont des questions très complexes. Je pense que chacun a une image ou une définition différente du couple. Et que rien n'est écrit. Il n'y a pas de check list (ce que tu appelles grandes étapes) pour être un couple.

Pour moi, être en couple, c'est une travail au quotidien, fait de concessions, de preuves d'amour, de petites attentions et surtout de énormément communication. Parce qu'on évolue, individuellement sans cesse. Par conséquence, le couple évolue aussi.

Le fait que tu sois loin une bonne partie de l'année ne doit pas forcément être facile pour lui (comme pour toi) pour vous voir dans 10 ans. Tu as des sentiments pour lui. Toi, tu le sais. Tu as envie d'avoir des projets avec lui. Mais, la distance doit lui mettre des doutes sur l'évolution de votre relation. Ce qui est normal. Le problème des relations à distance. Si possible. Il faudrait que tu viennes au cours de l'année en France ou que lui puisse aller te voir ou carrément vivre avec toi, là-bas.

Je ne sais pas, si j'ai pu t'être d'une grande aide.

Courage.
Norma
Messages : 9605
Inscription : dim. janv. 10, 2010 10:20 pm

Re: psychologue de couple

Message par Norma »

Salut.

J'ai une approche très... "Prosaïque".
Pour moi le couple c'est un système librement consentie et révocable de de soutien économique et/ou émotionnel dont la répartition est négociée.

Dans ce système d'échange, peut s'ajouter la composante sexuelle ou l'entente pour aider à aboutir à un projet autre comme la reproduction, l'accès à un territoire, à une communauté, ou ce genre de truc.

L'important dans le couple c'est que c'est un système d'échange à cours évolutif.

Pour la question de la projection, je ne pense pas qu'il soit possible de se projeter sur une durée supérieure au double du temps déjà passé. Chaque individu change trop sur des temps longs (une décennie ! Qui étais tu il y'a dix ans ?), ça n'aurait pas de sens d'imaginer un autre toi à ce jour inconnu avec un autre lui.

Ceci dit si la denrée que tu souhaites échanger est pour obtenir en échange une promesse de stabilité, ça rentre dans la sphère des échanges possible en couple.

Ah, le soucis bien sûr c'est que pour que ça fonctionne généralement il faut que chaque participant au système fasse semblant que le système n'existe pas est est juste de l'"amour", sans l'illusion de la spontanéité et de l'aspect désintéressé (un échange qui se fait passer pour un don), l'échange perd de son attrait.
Helheim
Messages : 286
Inscription : dim. août 10, 2014 3:23 pm
Genre : icone de genre garcon

Re: psychologue de couple

Message par Helheim »

Norma a écrit :Pour la question de la projection, je ne pense pas qu'il soit possible de se projeter sur une durée supérieure au double du temps déjà passé. Chaque individu change trop sur des temps longs (une décennie ! Qui étais tu il y'a dix ans ?), ça n'aurait pas de sens d'imaginer un autre toi à ce jour inconnu avec un autre lui.
C'est intéressant cette histoire du double du temps passé.

Ceci dit, il y a des aspects de ma vie que j'ai prédit il y a plus de 15 ans, et qui sont en cours de réalisation aujourd'hui. Pas tout, évidemment, mais certaines choses pour lesquelles j'ai toujours eu des idées assez précises. Voir derniers paragraphes de ce post.

Sur le plan affectif, je me suis peut être mal exprimé. Quand je parle de dix ans, je ne veux pas dire dix ans pile poil. Je veux dire "long terme par rapport au temps qu'on a déjà passé ensemble". Je trouve que mon copain a une vie trop routinière : il passe ses journées à lire des articles sur internet, à jouer à des jeux vidéos ou à regarder des vidéos sur youtube. Ca a pour conséquence qu'il ne propose jamais rien. J'ai l'impression qu'il n'a pas d'envies particulières, qu'il n'y a pas grand chose qui le motive. J'ai l'impression que c'est tout le temps moi qui dit de quoi j'ai envie, et que c'est lui qui suit, que ce soit sur des sujets peu importants comme ce qu'on va faire ce week-end, ou sur des sujets plus sérieux comme l'exclusivité de la relation, ou l'organisation d'une relation à distance.

Du coup, lorsque je parle de projection, je veux dire que dans x annéees (pas forcément 10 ou 20, mais à long terme par rapport au temps qu'on a déjà passé ensemble), je nous vois toujours dans la même situation qu'aujourd'hui, c'est à dire lui toujours à regarder des vidéos, et moi toujours à "driver" notre couple selon mes envies à défaut des siennes, sans avoir rien vraiment accompli ensemble.


Laird a écrit :Le fait que tu sois loin une bonne partie de l'année ne doit pas forcément être facile pour lui (comme pour toi) pour vous voir dans 10 ans. Tu as des sentiments pour lui. Toi, tu le sais. Tu as envie d'avoir des projets avec lui. Mais, la distance doit lui mettre des doutes sur l'évolution de votre relation. Ce qui est normal. Le problème des relations à distance. Si possible. Il faudrait que tu viennes au cours de l'année en France ou que lui puisse aller te voir ou carrément vivre avec toi, là-bas.
Paradoxalement, la relation a distance marche plutôt bien. En fait, à cause de son handicap, mon copain est objectivement difficile à vivre. Quand il est fatigué, il devient totalement ingérable (c'est pas qu'un ressenti personnel : il y a régulièrement des problèmes parfois graves entre lui et son entourage (moi, ma famille, la sienne, son colocataire, ses employeurs...)). C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle j'ai proposé qu'on aille consulter un psy de couple, parce que je me sens régulièrement débordé par ses problèmes, mais que je l'aime et que j'ai envie qu'on arrive à trouver un équilibre pour que cette relation soit satisfaisante pour nous deux.

Pour cette raison, et ce même lorsque je suis en France et qu'on peut se voir à volonté, nous formons un couple "chacun chez soi". Je crois que c'est ce qu'il y a de mieux car lorsque nous restons ensemble physiquement trop longtemps, les problèmes sus-cités apparaissent rapidement et je ne suis pas capable de les gérer : repli autistique, aggressivité, tentative de suicide...

Du coup, on se voit par tranche de 3 jours plus ou moins 3 jours. C'est comme ça qu'on fonctionne depuis 3 ans (Hors périodes à l'étranger, bien sûr). Je ne nous vois pas du tout vivre constamment sous le même toit. Ca serait le meilleur moyen pour qu'on rompe.

Un problème que la distance a l'air de poser par contre, c'est qu'il semble attendre que je revienne en France pour pouvoir faire des projets avec moi. En tout cas, c'est ce que j'ai compris lors des séances.

Sauf que je suis à l'étranger pour un doctorat. Et pas n'importe quel doctorat. Un doctorat en géologie. Ca veut dire que mon "terrain de chasse professionnel", c'est la planète entière. Quand j'ai cherché ma thèse, j'ai cherché dans les universités du monde entier.

Actuellement, j'en suis à ma deuxième année aux états-unis. Mais le problème, c'est qu'après la thèse, c'est le post-doc, donc rebelote pour plusieurs années. Et après, c'est maître de conf. J'ai toujours eu des ambitions professionnelles très précises. Quand j'avais 12 ans, j'avais déjà des idées assez claires sur ce que je voulais faire plus tard, et aujourd'hui encore, je continue de me diriger vers ces objectifs. Pour ces raisons, je suis tout à fait capable de décrire où je me vois et ce que je souhaite faire dans 10-15 ans.

Et ça, je le lui ai dit, plusieurs fois, en séance et hors séance. Mais je me demande s'il a compris. Parce que s'il attend que je revienne définitivement en France pour qu'on accomplisse quelque chose ensemble, ça risque de ne jamais se faire...

En fait, je crois que pour résumer, on a un fonctionnement très différent en matière de savoir ce qu'on veux et ça me perturbe.
Norma
Messages : 9605
Inscription : dim. janv. 10, 2010 10:20 pm

Re: psychologue de couple

Message par Norma »

Juste pour être sûre de bien comprendre, tu évoques des problèmes de tentatives de suicides sur les périodes où vous êtes trop ensemble ?

Ton compagnon est en dépression ?
Je croyais qu'il s'agissait simplement de replis autistiques ou de meltdown plus marqués chez lui que chez toi, mais si on parle TS, ça va au delà du TSA.

Si c'est le cas, ça influe fortement à la fois sur les envies présentes (activités) et futur (capacité à faire des projets) puisque c'est une maladie qui grignotte l'envie et la volonté.

Plus qu'une question de caractère ou de façon de fonctionner, l'influence de la maladie pourrait expliquer une grande partie de vos problèmes actuels.
Répondre