Solitude chez les LGBTQ+

Débats Gay et Lesbien
Laird
Messages : 1107
Inscription : jeu. janv. 14, 2016 5:43 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Laird »

Je suis d'accord. Le respect se perd plus en plus.
Après je peux me tromper. J'ai l'impression que certaines personnes n'ont pas la vie qu'ils souhaitaient ou trop dur. Et qu'ils le font payer aux autres, en les jugeant, les critiquant, en les isolant.
Haribo28
Messages : 293
Inscription : lun. août 19, 2019 12:59 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Haribo28 »

oui mais dans beaucoup de cas c'est de leur faute (je ne généralise pas, mais de ce que j'en vois c'est ce qui ressort)
perso j'ai fait des effort pour arriver ou je suis professionnellement parlant et dans la vie en général, ça n'a pas toujours été facile mais il faut se bouger un peu pour y arriver
l’inconvénient c'est qu'il y a une obligation de contacts sociaux pour arriver à ses fin et c'est ce qui me déplaît le plus :D
ça oblige dans beaucoup de cas à jouer un rôle (mon cas quand je suis au boulot pour m'obliger à aller vers les autres...et pour qu'ils n'aient pas envie de partir en courant en me voyant ... enfin j’espère :D )
Laird
Messages : 1107
Inscription : jeu. janv. 14, 2016 5:43 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Laird »

Je suis d'accord. Mais la société actuelle est très égoïste. On peut te marcher dessus pour arriver à leurs fins. Je suis pas comme ça. Faire du mal au gens pour être au dessus des autres. Ça me dégoûte. Un peu plus d'empathie pour le même but. Ça serait pas plus mal et je pense que l'empathie soulagerai la solitude des LGBT, des enfants, des vieux, des handicapés ou quiconque. (Je peux me tromper)
Haribo28
Messages : 293
Inscription : lun. août 19, 2019 12:59 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Haribo28 »

oui l'empathie serait une solution mais là je pense que tout le système de récompense sociale serait à revoir du coup ;)
il faut déjà apprendre à ne pas se faire marcher dessus et se faire respecter et c'"est déjà une grosse étape de passée, pas besoin d'écraser les autres pour monter car de toute façon ça te retombera dessus un jour ou l'autre
Laird
Messages : 1107
Inscription : jeu. janv. 14, 2016 5:43 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Laird »

Le système de compétition est appris au plus jeune âge. Il faudrait le remplacer par l'empathie
Minipoussin
Messages : 382
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 8:54 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Minipoussin »

J'ai aussi le sentiment que, malheureusement, plus le mouvement LGBT+ s'est intégré à la société ( avancées des droits, de la visibilité, de l'acceptation) , plus le sentiment de communauté s'est dissout.
La solitude n'est pas un problème nouveau, mais les difficultés communes, les questionnements auxquels tout le monde faisait face, l'histoire et les drames partagés, les revendications créaient un sentiment d'appartenance et de soutien mutuel entre les membres de la communauté. Petit a petit, le besoin de rassemblement dans des lieux dédiés s'est généralement moins fait ressentir puisque nous pouvions exister un peu partout où nous exprimer un peu partout. Cependant, nous continuons à appartenir à un groupe minoritaire avec une part d'identité qui ne peut pas être totalement comprise par l'entourage hétéro.
Ce qui s'est le plus développé sont les moyens de rencontres amoureuses/ sexuelles comme seules solutions possible a la solitude, oubliant qu'être LGBT+ ne se résumait pas qu'à vouloir trouver l'âme soeur a tout prix ou un plan pour la nuit (au risque d'accentuer le sentiment de solitude parce que fixé sur un seul objet ou sur des relations sans suite ), mais constituait bien un ensemble.
Je trouve heureux qu'un forum comme Et Alors survive encore afin de faire perdurer le lien et la communication au sein de la communauté. C'est malheureusement l'un des seuls îlots encore existant sur le net.
Laird
Messages : 1107
Inscription : jeu. janv. 14, 2016 5:43 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Laird »

Je plussoie ce que tu dis.
Il a quelques années en arrière. J'avais l'impression que notre communauté était plus soudée. Aujourd'hui, il y a de la discrimination et de la LGBTphobie entre nous.
Et alors est un lieu vraiment super. Où il n'y a pas de jugement. Même dans les désaccords, il y a du respect. J'ai fait différent forum. C'est ici que j'ai trouvé ce sentiment de communauté et que je me suis senti le mieux.
Haribo28
Messages : 293
Inscription : lun. août 19, 2019 12:59 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Haribo28 »

l'intégration est effectivement une super chose, mais hélas elle implique aussi une dilution et du coup on se retrouve plus avec un tas de petites communautés éparpillées plutôt qu'une grosse, mais je pense que c'est le cas dans toute la société aussi, comme tu disais on devient égoïstes, chaque petit antenne du LGBT+ veux son petit truc pour elle et du coup tout le monde tire dans les pattes de tout le monde (mais ce n'est pas spécifique au LGBT, c'est juste plus visible vu le nombre de "mouvances", la dilution est d'autant plus grande)
Norma
Messages : 9613
Inscription : dim. janv. 10, 2010 10:20 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Norma »

Mouais alors je suis pas hyper convaincue que c'était mieux avant.

Les discriminations entre nous elles étaient vachement présentes avant mais on en parlait pas.
Les LGBTxx pouvaient être racistes autant qu'ils voulaient, les LGB transphobes as fuck et c'était pas mal vue pour un sous.
Et la biphobie je la ressentais aussi très bien quand j'ai commencé à vivre en 2006.
Quant aux propos sexistes, vous pourriez en lire des collector juste en remontant dans les archives du fofo.
Et je ne parle même pas de l'inclusion des LGBTQxx neurodivergents ou souffrant d'une maladie mentale.
Et la lettre I ?
On a rajouté les Intersexes au sigle et commencé à écouter leur point de vue en quoi ? 2012 ?

Je pense que les LG cis blancs valides avaient peut-être plus l'impression d'être une grande communauté où tout le monde est égal, mais c'était au prix de la solitude et du silence des minorités dans la minorité.

Je ne me sens pas plus seule qu'en 2006 parce que la communauté aurait changé. Je me sens plus seule parce que j'ai 31 ans, je suis en couple, je suis plus étudiante, je sors plus tout le temps, je fais plus la moitié de la France pour voir des potes d'internet un week end.
J'ai plus ce temps ni cette énergie sociale.
Je me sens plus seule parce que je suis plus âgée et moins libre. Et que je me suis isolée.

En 2006 dans ma ville y'avait 2 assoc LGBT. L'une réservé aux lesbiennes (et surtout pas aux bis !) peuplée de femmes de + de 45 ans TERF comme pas possible et j'avais, bi de 18 ans d'opinions queer, absolument pas ma place, et une assoc TPG radicale anarcho-communiste qui n'étaient fréquentée que par des trans, des travailleuses du sexe et des universitaires, et pour le coup clairement, à 18 ans, je m'y sentais pas du tout à ma place non plus (j'oublie volontairement celle des mecs de + 50 ans qui faisaient de la rando et de la choral).

Presque 15 ans plus tard, y'a plus d'une dizaine d'assoc et de collectifs chacun avec une identité (politique) différente, 3 festivals queer/féministes par an !
Ca grouille de jeunes, sans que les évenements et assoc pour les + de 45 ans n'aient disparu.

L'hyperfragmentation ça m'a déjà posé soucis, mais en assoc ou collectif, quand il s'agit de préparer un mouvement et de se mettre d'accord sur des actions communes.
Mais ce serait de la mauvaise fois que de croire qu'aucune des assocs/collectifs ne m'accepteraient si j'avais envie d'y briser ma solitude.
Spoiler : :
On a tous un peu les boules parce que le forum est moins vivant mais faut qu'on mette la main à la patte pour le lifter, refaire des articles, en parler autour de nous (trouver des gens avec des compétences informatiques et du temps libre) !
Faudrait faire gaffe à pas romantiser nos souvenirs et devenir nostalgiques d'un temps qui n'a jamais existé.
Laird
Messages : 1107
Inscription : jeu. janv. 14, 2016 5:43 pm

Re: Solitude chez les LGBTQ+

Message par Laird »

C'est pour ça que j'ai employé " j'avais l'impression". A l'époque, je me cachais, cherchais des infos sur la communauté LGBT entre deux portes pour pas qu'on puisse savoir pour moi. Et je reconnais ne pas avoir fait des recherches sur ces années-là par la suite. A l'époque j'avais l'impression que c'était un peu mieux que maintenant. Si ce ne fut pas le cas. Je me coucherai moins bête :)

Tu as beaucoup de chance. Si la communauté ou au moins les infrastructures LGBT se sont multipliées.
En 2006, dans ma ville, Il y avait 1 boîte de nuit, deux assos (gay et lesbienne), des bars. Aujourd'hui, il reste une petite assos perdue dans la campagne, au milieu de nul part (suite à des agressions homophobes), l'assos Contact qui vient 2h par mois.
Répondre