Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Sortez de l'ombre !
Deleted User 16975

Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par Deleted User 16975 »

Je suis Michel, 60 ans.

Il me faudra arriver à 60 ans pour comprendre, qu'en fait, j'étais (peut-être) un mec gay ! Et pourtant, je suis marié depuis 1991 à une femme que j'aime avec qui nous avons une fille adorée et adorable.
Ai-je refoulé mon attirance pour les garçons sans m'en rendre réellement compte. Jeune ado, à la piscine, à la plage, je regardais davantage les beaux garçons... et ma sœur, s'en étant aperçu, est aller le conter à ma mère qui a dit "c'est quoi ça ?"... et comme je craignais les foudres maternelles, je me suis replié sur moi-même, rentrant dans la norme du mec qui aimait les filles.
Avec les filles, j'étais surtout le bon copain parce que incapable de passer à l'acte. Quelques unes m'ont vraiment attendu. Deux ou trois ont été plus hardies mais, avec du recul, j'aurai préféré un corps masculin. Ma femme a été l'une d'elles. Je suis tombé sincèrement amoureux. Quand elle n'est pas la, elle me manque. Elle a compris, m'a accepté. Ce qui a peut-être compliqué les choses.
Les mecs gay me repéraient. Bien avant mon mariage, un mec, rencontré dans le cadre du travail, m'avait dit "tu joues un rôle, Michel. Tu n'es pas toi." et il m'avait présenté à sa famille comme son petit ami alors que nous avions eu aucun contact physique. J'ai eu peur de la situation, j'ai eu peur que mes collègues découvrent, j'ai eu peur de me découvrir.

A 40 ans, je n'en pouvais plus alors je me suis perdu dans les rencontres masculines : internet, sauna, lieux de rencontre... Physiquement plus ou moins satisfait mais déstabilisé au plus profond de moi-même. Heureux de plaire, malheureux de ne pas plaire. Envie de me lâcher, empêché de me lâcher de part ma situation maritale. Envie de dire à tous que j''aimais les hommes et honteux de l'être, de tromper ma femme. "Vous êtes double, partagé en deux" m'a expliqué la psy que je rencontrais. En dépression, je devenais très con avec tout le monde, situation qui me pénalisait dans mon travail. Je devais prendre une décision et j'en étais incapable. Je ne voulais pas faire de mal à ma femme, à ma fille, à la famille. Alors, j'ai encore pensé au suicide. Cette idée la, je l'ai toujours eu en tête. Je n'ai jamais été pleinement heureux et pourtant, j'avais tout pour l'être... apparemment. C'est la psy qui m'a sauvé un soir au téléphone... Elle m'avait demandé ce qui m’empêchait de faire mon coming-out. Déjà faire du mal à ma femme, à ma fille et les perdre. Ensuite, me retrouver seul et ne jamais trouver "l'homme de ma vie" beau, sportif, intelligent (je suis comme le petit garçon rêveur de l'opéra de la lune) et enfin peur de devenir un vieux gay plein de soupirs comme me l'avait laissé à penser Jean Marais que je bousculais dans une rue de Grasse alors que je chahutais avec mes copains. Je me souviens de son regard doux et de son sourire. Je ne me rappelle plus très bien de ce qu'il m'a dit mais c'était une invitation ! Je bredouillais des excuses et me sauvais vers mes copains hilares. Cette rencontre physique percutante m'avait perturbé. Des rêves particuliers m'avaient assaillis. Jean Marais m'avait bien et bel ému. (Tout comme Sean Connery que je n'ai vu qu'au cinéma... ).
Mais revenons à mon questionnement : hétéro, gay, que décider ? La décision est devenu évidente. Je choisis la vie d'hétéro. Devenant petit à petit asexuel tout comme ma femme d'ailleurs mais les effets de l'âge se font aussi ressentir. C'est d'ailleurs plutôt frustrant, l'envie n'est plus la et ça fonctionne moins bien.

La soixantaine approchant, je me suis inquiété comme on dit dans le sud. Petit bilan décennal. Je ne regrette rien et je regrette... Toujours double. Que c'est pénible. Je traîne sur les sites gay préférant une autosatisfaction et tente deux ou trois rencontres avec des mecs centrés sur leur unique plaisir et je n'y trouve plus le mien. Mon age n'attire pas malgré que je fasse dix ans de moins et que certains me trouvent encore sexy (heureusement). J'ai un coté narcissique. Avoir encore un profil sur un site gay me permet encore d'exister.
Et puis, un soir où seul à la maison, ne sachant pas quoi regarder à la télévision, je découvre par hasard, sur Disney Channel, la série pour ados "Love, Victor". Je deviens accro à la série et mon mal-être m'assaille de nouveau. N'étais-je pas vraiment gay ? N'étais-je pas fait pour être amoureux d'un mec ? N'étais-je pas fait pour vivre avec un mec ? Je ne sais plus quoi penser. Mais ce qui est certain, c'est qu'il est trop tard pour un coming-out. Personne ne comprendrait la trahison immense et je resterai seul comme un vieux gay esseulé. Et puis, je suis toujours un petit garçon rêveur qui s'imagine avoir 30 ans ! Et les mecs de 30 ans ne cherchent pas un mec de 60 ans et je les comprends parce que j'ai du mal avec les mecs de mon âge.

Alors, mon opéra a été ce qu'il a été, je l'ai composé, je l'ai subi. Franchement, je ne regrette rien, je n'ai plus le droit de changer par respect des gens qui m'aiment et parce que je les aime. Et pourtant, je regrette ce que je n'ai pas pu vivre. Mais dans l'opéra de la vie, il faut faire des choix. J'ai choisi mes chemins mais j'ai toujours été double et c'est toujours compliqué pour moi.
juggwa
Messages : 173
Inscription : lun. déc. 11, 2017 5:23 pm

Re: Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par juggwa »

Une double vie n'est jamais facile, mais par certains cotés, je trouve que c'est un refuge, un jardin secret.
As-tu tout de même pu vivre des aventures sentimentales avec des mecs, ou ça en est resté au sexe ?
Deleted User 16975

Re: Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par Deleted User 16975 »

Merci pour ton post
Non, je n’ai pas vraiment vécu de double vie. Deux mecs m’ont beaucoup attiré mais ils ne cherchaient que du sexe et moi, je cherchais davantage… Et quand je trouvais des mecs (en fait, deux garçons qui ont pensé que j’irai vers eux) avec qui je développais des sentiments, je culpabilisais et en devenais fou!
Donc c’était très compliqué !
Si j’avais compris mon attirance pour les garçons dans mon adolescence et si j’avais rencontré un garçon avant d’aller « automatiquement » vers les filles, alors peut-être, j’aurais été gay. Enfin, si je m’assumais !
juggwa
Messages : 173
Inscription : lun. déc. 11, 2017 5:23 pm

Re: Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par juggwa »

Dans mon cas, j'avais commencé par une expérience entre garçons, alors que je me pensais hétéro stricte. En fait je suis hétéro sentimentalement, et bi coté sexe, et ça été plus facile de ne pas être empéché pour les sentiments et le couple. Paradoxalement, je trouve qu'entre hommes et femmes... ça marche pas, on se comprend pas, et il faut faire des efforts de dingue pour que ça tienne dans le temps. J'ai jamais été amoureux d'un mec, mais il me semble que relationnellement c'est plus fluide, et franc du collier en même temps.
Est-ce qu'il y a quand même une période où tes aventures ont pu te donner un peu de ce que tu aurais aimé avoir ? Même quand c'est juste un plan, il y a parfois un peu plus...
Deleted User 16975

Re: Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par Deleted User 16975 »

Déjà je préférais largement une relation sexuelle avec un homme et surtout un mec homo. Je m’y retrouvais pleinement même si je n’ai pas tout découvert… Je le dis à l’imparfait car voilà maintenant pas loin de 5 ans que je n’ai plus aucune relation sexuelle. Je ne suis pas attiré par les mecs de mon âge et très peu de jeunes mecs sont attirés par un vieux de 60 ans…. Même si j’en fait 10 de moins !
Si dernièrement pour me « réactiver », j’ai rencontré 3 mecs bi ou j’ai joué le rôle de passif de service (alors que j’etais plutôt versatile) mais ils étaient centrés uniquement sur leur plaisir. Ça a été plus agréable avec un 4ème qui est homo et que je n’ose pas revoir parce que j’ai du mal à tenir la distance ! Je suis frustré aujourd’hui parce que j’étais un garçon plutôt chaud…
Avec du recul, je pense à un garçon avec qui je m’entendais bien… mais je me suis rendu compte que j’allais perdre ma famille et mes proches…et je n’ai pas eu le courage de partir…
Tilt
Messages : 10
Inscription : mar. nov. 09, 2021 2:56 pm
Genre : icone de genre garcon

Re: Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par Tilt »

Salut Michelm
Je ne comprends pas tout. Vis tu toujours avec ta femme ?
Es tu encore amoureux d'elle ? Je suis un peu dans ta situation découverte de mon homosexualité à 48 ans mais
J'ai l'impression qu'avant tout tu vis dans un desert affectif.
C'est ce que j'ai ressenti quand j'étais ado et jeune adulte je voulais intérieurement avoir des expériences sexuelles avec des garçons parce que je suis gay à la base et en même temps j'avais l'impression que le vrai amour entre personne ce n'était pas possible entre gay quand au tout debut d'Internet j'avais commencé à rechercher des expériences homosexuelles (j'en ai 48 ans maintenant ), j'avais l'impression que il n'y avait que le sexe et pas d'amour.
Finalement je n'ai jamais eu de relation homosexuelle malgré mes attirances et j'ai eu que des relations avec des femmes à partir de mes 25 ans et j'ai eu plusieurs femmes dans ma vie depuis mes 25 ans et je suis avec une femme actuellement parce que j'ai toujours trouvé avec elles ce que 'ai toujours cherché depuis mon adolescence l'amour et l'affection de quelqu'un. Pour moi la relation sexuelle étant au second plan.

Il faudrait faire le point sur tes vrais besoins. Tu es homosexuel comme moi certes, mais l'es tu uniquement sur le plan de la sexualité ou aussi sur le plan romantique ? Peux tu envisager de nouvelles relations amoureuses avec d'autres femmes ?
Qu'est ce qui est le plus important pour toi ? L'amour quel que soit le sexe de la personne ? Ou l'amour uniquement avec un homme ?

Moi personnellement je n'ai jamais rencontré d'hommes capables de m'apporter amour et affection d'une femme et donc je n'arrive pas à décrocher des femmes malgré le fait que je suis gay.
Je me demande d'ailleurs si un homme peut aimer comme une femme.

Donc voila pose toi les questions qu'est ce qui est le plus important pour toi en termes d'épanouissement.
Deleted User 16975

Re: Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par Deleted User 16975 »

Merci Tilt

En manque affectif, oui sûrement. J’ai toujours eu ce sentiment… un manque affectif masculin alors… je suppose que cela provient de mon enfance.
Je suis toujours en couple et je ne cherche pas à rencontrer d’autres femmes. Je préférerai un homme !
Si j’étais tombé amoureux d’un homme avant de rencontrer ma femme, je ne serais pas ici à me questionner, à avoir l’impression d’etre passé à côté de ma vie. Et pourtant, ma vie avec ma femme est une réussite ! Sauf que ces temps, je me sens mal… avec ce manque affectif masculin…
J’ai toujours été attiré par les garçons, mais j’ai été programmé pour être hétérosexuel, jusqu’au jour où l’envie de caresser un homme a été irrésistible et là je me suis trouvé ! Par contre, vivre avec un homme m’interrogeait… ça me faisait peur et aujourd’hui encore…surtout en vieillissant… parce que je me sens jeune et malheureusement j’ai 60 ans !
Tilt
Messages : 10
Inscription : mar. nov. 09, 2021 2:56 pm
Genre : icone de genre garcon

Re: Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par Tilt »

Ok.
Personnellement je n'ai jamais recherché à avoir des aventures extra conjugal avec des hommes parce que au niveau amour j'ai toujours eu ce qu'il faut.
Donc ca m'interpelle. Il faudrait s'interroger après avoir écarté la sexualité (parce qu'il est évident qu'un rapport sexuel avec un homme et avec une femme sera toujours different) sur ce qui vous attire dans un amour masculin que vous ne retrouvez pas dans l'amour féminin.
C'est peut etre la clé de compréhension de votre situation.
Deleted User 16975

Re: Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par Deleted User 16975 »

Parce que j'aurai aimé trouver l'amour de ma vie "masculin"... Voir un couple homo m'a toujours troublé... j'avais envie de vivre ca mais c'était d'abord inconscient puis trop bloqué pour sauter la barrière.
J'ai alors trouvé l'amour féminin "par défaut", ce qui n'est pas gentil pour ma femme que j'aime et c'est par respect pour cet amour, pour elle que je n'ai jamais pu partir... je me suis engagé et je ne peux pas la trahir !
Maintenant, en avec le temps les relations dans un couple, qu'il soit homo ou hétéro, changent et il est important de se réinventer, de mettre du piment dans sa vie... Je sais que vieillir en couple n'est pas facile (l'exemple de mes parents) et j'ai une vision encore plus négative des couples homos vieillissants. J'ai lu quelques articles à ce sujet et ça m'a fait peur.
Je suis un mec compliqué, plutôt original (selon mes collègues, mon entourage). Je me prends facilement la tête avec mes états d’âme, jamais bien dans ma peau ! Parce que justement quelle peau ai-je ? Homo ? Hétero ? Je passe de l'une à l'autre. Franchement, je préférai être reconnu comme homo. D'ailleurs, c'est ce que j'ai laissé entendre il y a peu. Une cliente me faisait du rentre dedans devant tous les autres clients... Je dis que mon coeur était pris et exclusif, même pour la bagatelle... La dame me dit "elle" n'est pas la pour voir ce que vous faites"... Je m'entends répondre "pourquoi vous dites elle" ? Grand silence autour de nous ! Et je me dis "merde, t'es au boulot, ça va se répéter"... Donc, je rajoute "Bien sûr, je rigole"... Enfin, les clients ne m'ont pas regardé pareil le reste du temps ! En fait, cela ne me gêne pas. Et pour couper l'herbe à toutes rumeurs, j'ai raconté ma blague à mes collègues...
Mais plus sérieusement, être ainsi est parfois pénible !
Captain51
Messages : 353
Inscription : ven. août 24, 2018 12:14 pm

Re: Témoignage : je suis double et c’est compliqué

Message par Captain51 »

J'aurai bien posé ma pierre à l'édifice mais il semble que Michelm soit parti .... :gn:
Répondre